Audrey LE MORVAN

//Audrey LE MORVAN

Nous accueillons ce mois-ci, Audrey Le Morvan, pongiste et médaillée de bronze par équipes aux Jeux Paralympiques de Pékin 2008. L’interview a été réalisé par Nathanaël Yoni et Pierre Claude Ambourhouet, en classe de seconde.

– Quels sont vos traits de caractères ?

Calme, ordonnée, réfléchie, timide, solitaire, ouverte aux autres.

– Quels étaient vos objectifs en arrivant au CENS ?

Mes objectifs en arrivant au CENS étaient d’avoir mon bac ES (je suis arrivée en Terminale), me préparer et me qualifier pour les Jeux Paralympiques de 2012.

– Comment se sont passées vos études au CENS au niveau des résultats et du relationnel entre prof élève ?

Mes études au CENS se sont très bien passées. Malgré mes longues absences dues au sport, j’ai obtenu mon Bac ES et mon BTS assistante de gestion.

Le fait d’être très peu par classe permet un apprentissage très rapide. Les professeurs sont très proches de nous, ils comprennent quand nous sommes fatigués, quand nous sommes absents… Après les absences, il est possible de rattraper les cours individuellement.

– Quel était le plus difficile pour vous pendant votre scolarité au CENS ?

Le plus difficile pour moi, durant ces 3 années, ont été l’éloignement de ma famille et un rythme de vie très intense .Mais le final est très positif pour ma vie actuelle.

– Qu’est ce qui vous motivait le plus lors de vos études ?

Ce qui me motivait le plus lors de mes études était le sport, et l’envie d’avoir un certain niveau d’études quand j’arrêterai le sport.

– Vos horaires de cours étaient-ils bien adaptés par rapport à vos entraînements ?

Oui, les entrainements se positionnaient toujours après les cours et les mardi et mercredi matin après 10h.

– Jusqu’où êtes-vous allée dans vos études ?

Après mon BTS au CENS, j’ai fait une licence pro commerce marketing. J’ai donc un niveau Bac +3.

– Où en êtes-vous aujourd’hui professionnellement et sportivement ?Audrey Le Morvan 3.jpg

Sportivement, je suis en pleine préparation pour les Jeux Paralympiques de Londres 2012, et professionnellement, j’ai intégré Pôle Emploi en Novembre 2010 en tant que sportive de haut-niveau. Ce qui me permet de travailler, d’avoir une vie professionnelle et de continuer mon activité sportive.

– A quoi devez-vous votre réussite aujourd’hui ?

Si je n’étais pas passé par le CENS, mon parcours n’aurait pas été aussi « facile », je n’aurais pas pu continuer le sport à ce niveau ou ça aurait été les études qui auraient été mise de côtée. Le CENS m’a permis de réussir sur les deux champs.

2018-10-03T15:17:45+00:00