Florian HARDY

//Florian HARDY

Interview de Florian Hardy, ancien élève du C.E.N.S et hockeyeur.

– Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Florian Hardy, j’ai 26 ans et je joue au hockey sur glace au club de Chamonix.

– Peux-tu nous raconter ton parcours scolaire et sportif ?

J’ai commencé la section sport – études au collège Victor Hugo à Nantes. J’ai ensuite intégré l’I.N.E.S. (devenu le C.E.N.S. par la suite) en seconde où j’ai passé un Bac Economique et Social. J’ai ensuite décroché une licence en Langues Etrangères Appliquées en suivant un cursus dans différentes universités (Nantes, Angers, Dijon) parcourus en lien avec ma carrière sportive.

Pour le côté sportif, j’ai donc effectué tout mon hockey mineur à Nantes avant de rejoindre le club d’Angers et la ligue Magnus ( ligue professeionnelle) à l’âge de 19 ans. J’y suis resté 3 ans et à joué dans cette ligue comme deuxième gardien avant de rejoindre le club de Morzine comme gardien titulaire. Je suis ensuite passé par Dijon l’année suivante, et me voici aujourd’hui à Chamonix.

– Quelles étaient tes motivations pour entrer au C.E.N.S ?

Etant passé par la section sport – études du collège Victor Hugo, le C.E.N.S. était le seul établissement qui me permettait de continuer à vivre ma passion du sport tout en poursuivant mes études d’une façon optimale.

– Quelle carrière envisageais-tu en entrant dans cette école ?florian hardy 02.jpg

Mon ambition, en y entrant, consistait à construire une carrière sportive de haut niveau.

– Comment le C.E.N.S  t’as-t-il aidé à atteindre tes objectifs ?

Je ne sais comment aurait été ma carrière et ma vie sans le C.E.N.S, mais cet établissement a forcément joué un rôle important dans mon développement tant humain que sportif. Cette école m’a permis de m’entraîner, plus, grâce aux horaires aménagés,  mais elle m’a également permis de me responsabiliser au niveau de mon travail scolaire et de ma vie en général. Je remercie d’ailleurs au passage certains professeurs qui mon fait grandir. Ils vont se reconnaître.

– Quelle image as-tu gardé du C.E.N.S ?

J’en garde de très bons souvenirs et des amis. Je le vois comme une chance qui ma été offerte.

– Si l’on te demandait de parler du C.E.N.S, que dirais-tu ?

Je dirais que c’est un privilège offert aux sportifs pour réaliser leurs rêves sans pour autant les condamner à un échec scolaire si jamais cela ne marche pas dans le sport.

2018-10-03T15:31:02+02:00