Martial CHAUSSE

//Martial CHAUSSE

Pour cette  interview réalisée par Pierre-Claude et Florian scolarisés en classe de seconde au CENS, l’école a le plaisir de recevoir Martial Chaussé, aujourd’hui responsable du pole tir.

– Quand avez-vous découvert le C.E.N.S et comment l’avez-vous intégré ?

J’ai découvert le CENS en 1994 ; à l’époque l’école s’appelait INES (Institut Nantais pour l’Elite Sportive). J’ai fréquenté cet établissement en tant qu’élève de 1ère et de terminale dans la discipline du tir sportif.

– Durant vos études avez-vous remporté des compétitions ?

Durant mes années de scolarité au « CENS », j’ai surtout remporté des titres nationaux. Toutefois, ces années m’ont permis de travailler techniquement et physiquement les bases que j’ai pu exploiter de 1996 à 2000 sur le plan international (2ème place en équipe sur les Championnats d’Europe et 4ème en individuel)

– Le C.E.N.S vous a-t-il permis de concilier le sport et les études ?

L’école a toujours été un partenaire important pour ce double projet difficile. 100% des élèves de ma classe ont eu leur bac en 1995 et nous avions dans notre classe un champion du monde de karting. Pour ma part, j’ai vraiment vu la différence avec l’ancien lycée public que je fréquentais en seconde. Avec 31h de cours et 15h d’entraînement de 18 à 21h, j’ai failli redoubler ma seconde. Mon passage en première au CENS a été une chance et j’ai eu mon BAC sans jamais redoubler et en augmentant mon volume d’entraînement.

– Quel est le souvenir que vous retenez de votre passage au C.E.N.S ?

J’ai en mémoire beaucoup de bons souvenirs de partenariat, de sérieux, de convivialité, de confiance, de rendement (temps bien investi et efficacité).

– Entretenez-vous encore des relations avec le C.E.N.S ?

Oui, je suis le responsable du pôle Tir et je me déplace souvent pour rencontrer l’équipe pédagogique.

– Quels sont les éléments qui vous ont fait placer vos jeunes dans cet établissement ?

Je pense avant tout que la confiance est le mot d’ordre. Ensuite, l’aménagement de l’emploi du temps et le fait que le sportif soit placé au centre du double projet.

– Avez-vous de bons retours de la part de vos jeunes ?

Excellents.
2018-10-02T10:46:28+00:00