Sébastien VIEILLEDENT

//Sébastien VIEILLEDENT

Pour cette deuxième interview réalisée par Celine scolarisée en classe de seconde au CENS, l’école accueille Sébastien Vieilledent qui a marqué les esprits notamment lors de sa belle victoire en deux de couple aux Jeux Olympiques d’Athènes en 2004 ! Alors Sébastien qu’es-tu devenu ?

 

– Bonjour Sébastien, peux -tu te présenter en quelques lignes ?

Sébastien Vieilledent, j’ai 34 ans, je suis aujourd’hui entraîneur national et responsable pour l’aviron des Pôles France et Espoirs de Nantes. J’ai été athlète de haut niveau de 1994 à 2004. J’ai participé à trois Jeux Olympiques en 1996 à Atlanta, en 2000 à Sidney et en 2004 à Athènes.

 

– Quel est ton palmarès ?

Je suis plusieurs fois médaillé aux championnats du monde et notamment champion olympique en deux de couple aux jeux d’Athènes en 2004.

 

– Comment se sont déroulées tes études ?

J’ai mis un moment à trouver ma voie, et à trouver un bon mode de fonctionnement. Mon entrée au CENS a été déterminante. J’avais décidé de passer de nouveau mon baccalauréat après un premier échec dans une filière dite « normale ». Ma scolarisation au CENS a été déterminante dans l’obtention de mon baccalauréat et donc dans l’aboutissement de mes études. A ce moment là, je pensais qu’avoir mon BAC était devenu une mission impossible. Le concept pédagogique, la qualité des professeurs, la capacité d’adaptation et l’écoute des équipes du CENS m’ont permis de me relancer.

 

– As-tu eu le choix pour ton futur métier ?

Oui bien sûr, après un BAC ES, je suis entré à l’Université de Nantes en sciences économiques, mais au fur et à mesure, le souhait d’entraîner était de plus en plus grand. J’ai donc décidé après deux années d’études en économie de me préparer pour le professorat de sport.

 

– Peux-tu nous présenter en quelques mots ton métier ?

C’est tout d’abord la diversité des actions et des activités qui m’a attiré dans ce métier. J’ai aujourd’hui deux missions principales à mener. La première en tant qu’entraîneur national, avec la préparation des équipes féminines pour les Jeux Olympiques de Londres en 2012 (entraînement, programmation, suivi et sélections). La deuxième sur les Pôles de Nantes avec la coordination sportive et administrative du Pôle espoirs et du Pôle France.

SV_2 de couple 2.jpg

 

– As-tu réussi à allier sport et étude comme tu le souhaitais ?

Tout n’a pas toujours été simple comme tu as pu le comprendre, mais je peux dire aujourd’hui que Oui. La dynamique sportive et scolaire sont pour moi indissociables et complémentaires. Pour l’anecdote et à lire comme un symbole, j’ai obtenu ma première médaille aux championnat du monde, l’année d’obtention du concours du professorat de sport.

 

– As-tu des regrets concernant les sacrifices réalisés ?

Je ne suis pas sûr que de faire des sacrifices soit une bonne démarche pour réussir. Je préfère parler de choix, de temps en temps difficile c’est vrai, mais l’aventure du sport de haut niveau doit avant tout rester un plaisir, un épanouissement et une aventure humaine. Le fait de garder cela à l’esprit m’a, je pense, permis d’atteindre certains objectifs. Pour les échecs ou les mauvais choix, ils m’auront aidé à apprendre et à gagner en maturité. Alors pour répondre à ta question, non je ne regrette pas mes choix.
2018-10-03T15:17:13+00:00