Aziliz RAMEL, la scrupuleuse

//Aziliz RAMEL, la scrupuleuse
Chargement Évènements

A l’image de la méticulosité que demande sa discipline, rien n’est laissé au hasard par Aziliz.

Concentration, précision, détermination : ce triple leitmotiv anime ses séances de tir à l’arc hebdomadaires et rejaillit aussi sur son investissement scolaire.
Cette propension à faire le vide, à se plonger dans sa bulle pour performer, est rapidement détectée par le pôle Espoirs de Nantes de la Fédération française de tir à l’arc.

En septembre 2017, Francis Simon, coordinateur et entraîneur de cette cellule élite, participe à l’éclosion de cette « reine de l’adresse » en puissance, qui enchaîne dès lors les performances.
Dès sa première année nantaise, elle est sacrée Championne de France cadettes, et s’invite même sur un podium continental avec les Bleuettes (Vice-Championne d’Europe FITA par équipe cadettes, à l’été 2018).
En 2019, nouveau pas en avant pour Aziliz, qui représente la France aux Championnats du monde cadettes, organisés en août dernier à Madrid.
Finalement classée 25e de cette piste aux étoiles planétaire, Aziliz a pu afficher aux yeux du monde sa signature technique.

La fluidité, le relâchement dans son tir ainsi qu’un engagement sur chaque flèche, lui permettent aujourd’hui de candidater pour s’imposer sur l’échiquier français. Une juste récompense pour une athlète dévouée à sa pratique, qui peut tirer plus de 40 000 flèches par an !
Organisée, vive d’esprit, partenaire scolaire et sportive sans faille et très appréciée, elle a également « tapé dans le mille » au cours de sa scolarité au CENS, la mention très bien décrochée lors des examens du Diplôme National du Brevet en 2018 pourra en attester…

Depuis septembre dernier, c’est au pôle France Relève de Dijon, antichambre du pôle France de l’INSEP, qu’elle peaufine sa marge de progression, pour continuer de viser juste, sportivement comme scolairement, en première générale à profil scientifique.
Elle qui se consacre à l’arc classique, une discipline olympique, n’aura que tout juste 21 ans, lors des JO de Paris 2024.
Y participer : voici pour Aziliz une énième cible à atteindre !

VOIR LA VERSION IMPRIMABLE